english version

Mada

Ilakak, Madagascar.

Nous arrivons sur les hauts plateaux, il n y a plus qu’un seul arbre sur ces immenses étendues, le bois a été transformé en charbon, une grande tristesse m’envahit, je pense à l’ile de Pâques.

Notre 4/4 qui avait belle allure est en train de rendre l’âme, d’abord la « clim », et maintenant la direction qui est de plus en plus dure et des bruits sous le capot qui nous font nous souvenir que le terme moteur à explosion n est pas surfait.

Nous descendons doucement vers Ilakak la ville Western ou des gisements de saphir ont été découverts il y a quelques années.


Au passage d’un pont enjambant une rivière asséchée j’aperçois un lit rocailleux surplombé de haut murs tout aussi rocailleux, je fais arrêter le 4/4 en me demandant si il redémarrera, mais à quelques kilomètres à peine de la mine, je me dis qu’on ne sait jamais, des cristaux brillent sous le soleil de plomb.

Mon fils vient me rejoindre et nous ramassons quelques galets translucides, blanchâtres, jaunasses, pas de rose ni de bleu, tant pis.

Le klaxon retentit car la température est devenue insupportable dans le 4/4. Nous repartons péniblement jusqu’à la ville Far West perforée de trous béants, ponctuée de bar, et de poulets bicyclette.

Les cristaux roulés étaient des quartz et le 4/4 est mort à l’entrée de la ville.

pf

 

Agence web 3J Creation | PLAN DU SITE