english version

Le Figaro

"Extrait" décembre 2007

Le quartz fumé sous toutes ces facettes, par Élodie Baërd La plus abordable des pierres fines inspire bijoutiers et joailliers et se taille une place privilégiée dans leurs vitrines.

On lui prête des vertus apaisantes. Selon les adeptes de la cristallothérapie, le quartz fumé inciterait à l’estime de soi et à l’ouverture aux autres. Il guérirait les mélancoliques et les impatientes. En joaillerie, les créateurs le redécouvrent. Le grand retour de cette pierre s’explique par plusieurs raisons. D’abord, elle sied aussi bien aux brunes qu’aux blondes ; ensuite, elle s’accorde aussi bien avec une allure classique qu’avec un look très mode ; enfin, son prix reste modéré.

Ses teintes rousses, brunes ou chocolat, selon son intensité, font donc l’unanimité. La vogue des pierres de couleur (quartz fumé, améthyste et citrine – deux autres quartz -, calcédoine, agate, onyx…) simplement montées sur des chaînes ultrafines en bracelet ou en pendentif, et même en bagues, a contribué au succès de plusieurs jeunes créatrices et créateurs. Le quartz fumé est la pierre fine qui a le plus de succès.

Agence web 3J Creation | PLAN DU SITE