english version

Le Figaro Magazine

Janvier 2008

On se souvient de Guitry et de la fameuse chevalière émeraude ornant son auriculaire. Impossible d’oublier les trois anneaux Cartier, dessinés en 1924 par Jean Cocteau, pour son ami Raymond Radiguet et, plus traditionnellement, les célèbres bagues à tête de mort de Keith Richards ou de Johnny Halliday. Des rois d’antan aux rockers d’aujourd’hui, les hommes ont toujours aimé porter des « bagouses ».

Une habitude ancienne qui revient en force. Icônes étrangères de cette tendance, Johnny Depp affiché au quotidien une collection de bagues à faire pâlir d’envie la Bégum et Tom Hanks marie volontiers le rubis à l’alliance. En France, Karl Lagarfeld n’est plus le seul à arborer des atours de biker. Jean-Paul Belmondo porte de l’or à quasiment tous les doigts de la main gauche. Romain Duris, Charles Berling, José Garcia ou Jérémié Renier ont les mimines élégamment « bijoutées ». Dessinés par les plus grands joailliers – Fred, Philippe Tournaire, Patrice Fabre, Stephen Webster pour le De Beers qui vient de lancer une première ligne pour homme baptisée Burnings Rocks – les bijoux font de plus en plus mâle.

Agence web 3J Creation | PLAN DU SITE