english version

Un homme moderne

Patrice Fabre vu par Thierry Marignac

Au temps des loups, au temps des poètes, Patrice Fabre et moi avions en commun le goût de l’indépendance. J’ai aujourd’hui le regret de dire qu’il avait sur votre serviteur deux avantages de taille : un métier manuel, dans lequel il était orfèvre et le talent, j’allais dire l’instinct, plus rare qu’on ne croit, pour l’entreprise. Seule celle-ci, peu à l’honneur à l’époque, pouvait donner la mesure de cet appétit : caresser les pierres les plus précieuses de notre planète, un matériau digne d’attention, dans les coins les plus reculés, au contact avec le sel de la terre. Un homme moderne est multiforme : Patrice Fabre possédait la culture urbaine sur le bout des doigts. Aux pierres immémoriales, aux peuples sans âge, aux vérités premières, il ajouta l’élément même dont il était issu : le béton, dans une composition poétique d’orfèvre moderne qui nous stupéfia tous. Et son ballet incessant de l’Europe à l’Asie, de Paris à Tokyo, Singapour, Bornéo ou Chiang-Maï, au rythme effréné des affaires, prenait un sens supplémentaire à déguster comme un grand champagne : un franc-tireur d’élite de la place Vendôme, qui savait le prix et l’effort, la mousson et la sueur, la valeur d’une pierre, d’un paysage, d’un homme.

Thierry Marignac, romancier,
dernier roman paru Renegade Boxing Club
Série noire, éditions Gallimard, 2009.
www.chroniquesmarignac.blogspot.com
Agence web 3J Creation | PLAN DU SITE